La Confrérie du RP
Bonjour, visiteur !

Nous sommes désolés, mais vous ne pouvez accéder au contenu du forum de la Confrérie du RP tant que vous n'êtes pas connectés ou inscrits.
Alors faites-le dès à présent ! Wink

Note : Une fois enregistré, vous ne pourrez certainement pas voir le forum dans son intégralité. Il faut qu'une acceptation manuelle soit effectuée par l'un des modérateurs du forum. Veillez donc à choisir votre ancien pseudonyme. Smile


Bonne journée à vous, et à très bientôt !
Raven.

La Confrérie du RP

Forum actuel de la Confrérie du RP. [2011-2017]
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Candidature Delawin

Aller en bas 
AuteurMessage
Delawin
Membres
Membres


Messages : 33
Sexe : Masculin
Date de naissance : 28/04/1993
Localisation : Très loin.
0 / 1000 / 100



MessageSujet: Candidature Delawin   Sam 26 Mar - 19:21

Bonjour, je m'appelle Audren (Nom peu courant, je vous l'accorde... Pour information, on prononce Odrin Razz ). J'ai 17 ans et j'engage une poursuite d'études en alimentaire (Boulangerie/Pâtisserie.). J'habite en Bretagne (Ma vie, ma fierté.). Mes passe temps sont le théâtre (Équivalence au RP ?), l'écriture et la musique (Souvent en même temps que l'écriture, ça aide à l'inspiration...). Pour moi, le Role Play est un moyen d'évasion. Sortir de soi, être quelqu'un d'autre, oser faire des choses qu'on ne se permettrait pas dans la vrai vie, de peur d'être mis à part... Ainsi qu'oublier les problèmes de la vie quotidienne.

Teleandril, dite la bannie.
L'histoire du personnage est dans le BG ci-dessous. Pour faire simple, après avoir tué un marchand de Lune-d'Argent alors qu'elle avait l'âge de 68 ans (équivalent humain : 13 ans), les magistrats de Quel'Thalas lui ont proposé, soit de partir, soit d'être emprisonnée puis soumise à des travaux d'intérêts généraux, pensant qu'elle resterait auprès de sa famille. Manque que pot, elle est partie. Pour ne pas perdre toute crédibilité, les magistrats on décidé de la bannir.

Le Back Ground, à présent.

La route avait été longue depuis Lune-d'Argent, en Quel'Thalas, à cause d'un crochet en Kalimdor, mais enfin les portes de la fière Hurlevent se dressait devant les yeux ébahis de la jeune Elfe de Sang. Ayant toujours repoussé les arts arcaniques, elle avait préféré apprendre à se fondre dans l'ombre et à alléger les bourses, ce qui lui permit d'entrer sans peine dans la cité. Elle en avait eu assez, de gagner sa vie en se contentant de détrousser les passants, et avait fait tomber sa première tête lorsque un marchand de son village lui avait refusé la plus belle pomme de la boutique. Le goût du sang lui ayant plu, elle avait préféré faire ses armes ailleurs, plutôt que d'expier ses péchés auprès des membres de sa race.

Hurlevent n'était qu'une étape. Teleandril la Bannie, comme on l'appelle chez elle encore aujourd'hui, ne comptait pas rester dans cette ville empestant l'Alliance. Elle fit glisser sa capuche sur sa tête, et déroba le plus rapide des chevaux de la cité, après avoir planté sa dague dans le dos de la vendeuse... évidement. La discrétion n'étant plus de rigueur, elle monta sur le palefroi et galopa jusqu'au quartier des nains. Elle entra dans le Tram des Profondeurs et sema les gardes en chevauchant comme aucune elfe ne savait chevaucher. Arrivée à la souterraine Forgefer, elle n'arrêta pas de filer tel le vent entre les arbres. Ce n'est qu'une fois arrivée à mi-chemin entre Brassetout et Kharanos qu'elle réduisit l'allure, puis mis pied-à-terre. Elle s'approcha d'un arbre, consulta un bout de papier, et enfonça sa main dans un trou dans l'écorce. Une trappe se déverrouilla derrière sa monture. Elle s'y engouffra et ressortis avec un paquetage étrange. Sans mot dire, sans la moindre émotions sur son visage, elle le ramassa et se remis en selle.

Sortir de Dun Morogh ne serait pas facile, elle en était consciente. Mais elle avait toujours fait preuve d'initiatives, parfois proches du suicidaire, et
d'un orgueil démesuré. Mais elle était toujours victorieuse lors de ses confrontations. C'est pourquoi elle retourna à Forgefer, consciente que l'alarme avait été donnée.

Elle fut accueillie par des canonnades offertes par les artilleurs nains. Bien qu'elle esquivait les balles avec une infinie dextérité, sa monture était
beaucoup plus imposante et fût touchée à l'épaule. L'animal étant tombé de tout son poids, Teleandril fût projetée derrière les lignes naines, ce qui lui offrit un bel effet de surprise, et qui imposa aux soldats une belle pagaille. Une fois les gardes massacrés, tout en nettoyant sa lame, elle pria ses dieux pour les remercier de l'issue de ce combat que beaucoup auraient jugé de perdu d'avance. Le calme suivant le tumulte lui permis de ne faire qu'une avec les ombres, nombreuses dans la cité. N'ayant plus de monture, elle devait trouver un moyen de transport sûr qui lui permettrait de quitter la région.

C'est sans peine qu'elle arriva au Maître des Griffons, qu'elle pris en otage pour qu'il selle la plus rapide de ses créatures, ce qu'il fit. Une fois le brave nain décapité, elle se mit en selle et sortis sans mal de la ville, par la grand porte. Elle pris rapidement de la hauteur et se dirigea vers le sud. La monture étant docile, elle pût sortir le paquetage pris dans la salle sous la trappe. Elle l'ouvrit et examina les splendides dagues qu'elle contenait. Sous les armes se trouvait un capuchon, et dans le capuchon, un vieux morceau de parchemin sur lequel on pouvait lire "Puissent ces dagues se planter dans leurs cibles, puisse ce capuchon te cacher dans les recoins d'Azeroth, puisses-tu devenir meilleur que ton maître, qui te lègue ce qu'il avait de plus précieux pendant son âge d'or.". Une pensée se tourna vers l'Elfe de Sang qui lui avait tout appris, dont la tombe se trouvait sur son île natale. Elle fixa longuement l'horizon en direction de Quel'Thalas puis ramassa les équipements dans leur boîte et le morceau de papier contre son sein gauche, près de son coeur.


Les têtes ne rouleront plus, mais le sang pourrait bien se remettre à couler...
L'Âge d'or de Teleandril la Bannie n'est pas encore révolu.

Création originale. © Delawin
Quelques informations complémentaires ?

J'ai déjà expérimenté ce RP sur un autre serveur. Son statut de bannie lui vaut une antipathie totale pour les Elfes de Sang, et celui de Haut Elfe (qu'elle se donne...) une envie d'envoyer balader tous ceux qui lui adressent la parole, sauf quelques uns. A la de cette courte nouvelle ( je pourrais publier l'histoire complète si le coeur vous en dit...), Teleandril est âgée de 120 ans environ, soit presque l'âge moyen. Dans l'histoire complète, elle est plus "vieille". A savoir, elle a définitivement renié ses origines d'Elfes de Sang, renié sa famille et renié Kael'thas Haut-Soleil (Qui est encore Prince de Quel'thalas à la période du serveur... dites moi si je me trompe...).

Questions obligatoires:

-Avez-vous déjà pratiqué le Rp ? Si oui, depuis combien de temps ?
J'ai pratiqué pas mal de RP. J'ai joué à Donjon et Dragons, quelques jeux vidéos... enfin bref, depuis 4 ou 5 ans.
-Comment avez-vous connus la Confrérie? (Vos amis? Qui? La vidéo? Un Root-up?)
J'ai cherché un serveur RP sur RPG Paradize.
-De quel(s) serveur(s) venez-vous ? (Si vous n'avez jamais joué à WoW, précisez-le.)
J'ai joué pas mal de temps sur Feriale, au début parce qu'il ne nécessitait pas de candidatures, mais j'ai vite remarqué que cela manquait cruellement (Infesté de "Kikoolol" (passez-moi l'expression...). J'ai aussi fréquenté Ivalice, Millenium et d'autres dont je ne me souviens pas du nom.


Mise en situation:

1) Vous assistez à une querelle entre deux protagonistes dans un coin isolé de la Ville. Votre présence n'a pas été remarquée. Que faites vous ?
La plupart du temps, je passe en soupirant, tout dépend après de ma condition. Si je suis en bonne forme et qu'on ne pourrais éventuellement pas me reconnaître, soit le les met à terre, sois je les élimine à distance... (Mais c'est trèèèèès rare...).

2) Alors que vous assistez à une querelle entre deux protagonistes dans un coin isolé de la ville, l'un des deux vous remarque et commence à vous en vouloir. Que faites vous donc ?
"Gaaaaaaarde !" Si je suis en civil, "Vas-y, approche qu'on rigole un peux.", si j'ai opté pour une tenue... discrète.

3) Un individu commence à vouloir s'en prendre à vous. L'environnement n'est pas idéal pour engager un combat. Quelle est votre réaction ?
Tout dépendra de l'individu... Les Taurens ou les Orcs, je fuis, clairement. Les autres, je cours vers un endroit plus propice pour combattre dans mon élément.

4) Vous vous battez depuis plusieurs minutes assez violemment contre un individu de même force que vous. Soudainement, vous voyez la garde arriver en renfort, armes levées, se diriger vers vous. Que faites vous ?
Là, c'est embêtant. Les garde n'apprécient que très rarement les assassins... Donc soit j'essaie de le rallier à ma cause et on élimine l'adversaire, sois je fuis.

5) Un individu sans gène vous insulte et vous reproche votre façon de vous vêtir. Quel serait votre comportement ?
D'une part, cela ne risque pas d'arriver, en tant qu'Elfe de Sang, j'ai toujours une classe irréprochable ( Twisted Evil ). Blagues à part... Je cherche à savoir son nom pour m'en occuper plus tard ou j'enchaîne les "insultes" jusqu'à ce qu'il ne sache plus quoi dire, ou encore je sors une jolie dague que je pointe vers lui.

Conclusion...

Voilà, je pense avoir fini, mais on est jamais à l'abri d'un éclair de lucidité ou d'inspiration... J'espère vous voir très rapidement en jeu pour assouvir une envie de nouvelles sensations...
A très bientôt, donc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Candidature Delawin
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Confrérie du RP :: Candidatures acceptées-
Sauter vers:  

Bienvenue sur le forum de la Confrérie ! Un plaisir de vous revoir parmi nous !